Dimanche 20 octobre 2019 : 27 ème foire primée de la châtaigne et du marron

Une journée de fête   autour du fruit de l'arbre à pain : Producteurs - Exposants - Animations  - Repas



 

http://www.beynat.fr/foireàlachataigne.html

 

 

27 ème foire primée départementale de la châtaigne et du marron – Beynat

 

 

Les Châtaignes, la blanchie et un concours primé

Chaque année, entre 10 et 12 producteurs de châtaignes et de marrons investissent la Place du Marché pour vendre leurs productions, dont la célèbre et très appréciée « blanchie de Beynat ». Des châtaignes, des marrons, mais aussi des produits dérivés en tout genre ! Ce marché aux fruits s’accompagne parfois de démonstrations de blanchissage de châtaignes, mais aussi de conseils techniques et pratiques sur l’arboriculture et la castanéiculture, prodigués par les techniciens de la chambre d’Agriculture de la Corrèze. C’est d’ailleurs elle qui récompense les producteurs par le biais d’un jury de spécialistes respectant en cela une grille de critères bien précis. L’annonce du palmarès et la remise des prix sont toujours des moments très attendus.

 

De nombreux exposants

La fête de la châtaigne accueille de nombreux exposants. Ceux-ci viennent de toute la région (et même de plus loin), pour présenter et vendre leurs productions ou leur artisanat. Les commerçants et artisans locaux ainsi que les associations de la commune sont également présents afin de donner à la foire un caractère « terroir de proximité » très identifié qui en fait sa spécificité et son charme. Au même titre que les producteurs, les exposants sont le « cœur économique » de la fête.

 Des animations confrériques.

La tradition veut qu’à l’occasion de la foire à la châtaigne, la confrérie des gourmets de la châtaigne procède à l’intronisation de nouveaux membres et chevaliers. Ce sera encore le cas cette année avec une cérémonie toujours très appréciée ! Venez-découvrir qui prêtera serment en 2019 et deviendra ainsi nouvel ambassadeur de la châtaigne et du marron. Ces animations se feront en présence des « juniors » de la châtaigne intronisés il y a deux ans, et de représentants de confréries invitées : Tous défileront dans la bonne humeur dans les rues du bourg.

 

Des animations pour tous au jardin partagé

Les jardiniers du collectif «  les jardiniers des possibles » seront présents toute la journée pour faire visiter le jardin (situé sur le site du presbytère) et expliquer son histoire et son fonctionnement.

Ils proposeront aussi des produits à la vente (sur le trottoir devant le portail du jardin) : de la soupe réalisée à partir des légumes du jardin et châtaignes (à consommer sur place ou à emporter), du thé à la menthe (du jardin), une préparation sucrée  (gâteau ou flan ou biscuit sec,   à base de courge du jardin, de noix et/ou pommes) Il y aura également des lectures de contes dans la cabane en osier vivant, une le matin et une autre l'après-midi.

 

Des animations musicales et dansantes

Cette 27ème édition de la fête de la châtaigne sera très animée. La banda de Chabanais (Charente) y contribuera à coup sur, tout comme La formation trad’ et folk « Couine en do et cha danse ». A noter aussi la présence des associations Li’us dance de Malemort, et des fanatic cheer 19 de Brive qui charmeront le public avec leurs diverses chorégraphies.

Le tour de chant des enfants initié sera également au programme. Y participeront les enfants et adolescents scolarisés sur le Pays de Beynat ou d’ailleurs. Ils interpréteront sur le podium, devant le public de la foire, la chanson de leur choix. Seuls, en duo ou trio, ils pourront s’accompagner s’ils le souhaitent d’un instrument de musique. Chaque participant sera récompensé.

Enfin la nouveauté cette année, sera la présentation d’une chanson sur la châtaigne de Beynat créée et interprétée par Jacques Laval accompagné par l’accordéoniste Christian Escoussat. Celui qui se fait appeler « Jacques d’Espagnagol » en référence à ses racines beynatoises, nourrissait depuis de longs mois le projet de créer une chanson sur la châtaigne de Beynat. La chanson qui a été présentée en exclusivité le samedi 7 septembre en clôture d’une soirée repas/spectacle cabaret à Beynat sera jouée devant les visiteurs de la foire, au moment de l’apéritif, au repas au gymnase et avant la dégustation de la châtaigne géante. Interprétée en occitan cette chanson se veut avant tout un hymne à la ruralité. Elle défend un fruit « symbole », un territoire, avec en filigrane l’esprit et la mémoire des anciens.

 

La culture et les enfants à l’honneur

La foire à la châtaigne donne une large place au culturel à travers un espace qui lui est dédié au foyer rural Pierre Demarty. Cette année, pas de salon du livre à proprement dit mais quelques auteurs, des  associations , des particuliers: Seront présents  l’association du cabas de Beynat, les Amis de Beynat, « Brive Généalogie », Denis Baffet et ses photos anciennes, des poèmes, André Jaud et sa collection de casques et lances d’incendie, le club photo vallée de la Dordogne, Christian Vergne et ses horloges artisanales et plein d’autres surprises encore .

Même si les animations pour les enfants sont disséminées partout dans la foire, la place de la Poste en concentre la majorité. La LPO animera un atelier de fabrication de nichoirs. Un atelier de confection de cerfs volants sera animé par Educ’anim. Mais aussi : du maquillage avec l’association « dansons la Capucine », la mini-ferme de Tonguy, un atelier sur le thème des fibres et du tissage avec Sophie Delvigne. Le manège « Immotus verto » se dévoilera lui aussi avec son animation « théâtre de rue ». Le manège de chevaux de bois, fidèle au rendez-vous, lui fera la place du Souvenir.

 

Immotus Verto : Le manège qui fait chavirer les cœurs

Depuis le printemps 2019, le sculpteur serilhacois Christian Cébé est en résidence d’artiste à Beynat afin de d’achever la réalisation d’une œuvre extraordinaire : A savoir un manège monumental de cinq mètres de diamètre composé d’acier, de cuivre, de laiton, de zinc et d’aluminium. Du bois de châtaignier et d’iroko (essence exotique récupéré sur une épave de bateau), ont également été utilisés.

 Ce projet aussi merveilleux que rocambolesque tire son origine de l’univers, de la rêverie et de la fantasmagorie même de l’artiste fasciné par les fêtes d’antan. C’est une nostalgie assumée qui l’a donc poussé à concevoir ce manège unique au monde qui sera avant tout, comme la plupart de ses travaux, une œuvre sculpturale.

Homme de création et de défi, l’enjeu était également de conserver l’esprit des manèges d’autrefois. En effet ce manège qui porte le doux nom d’« Immotus Verto » qui signifie en latin « quoiqu’immobile je tourne », se meut par la seule force des bras et des jambes. Véritable sculpture, ce manège est aussi une scène de théâtre. Le projet sera alors celui du voyage et du spectacle. Avec des comédiens, des musiciens et autres artistes, le manège prendra des allures de scène mobile.

L’œuvre achevée, il est temps maintenant pour le public de la découvrir. C’est le dimanche 20 octobre, date de notre fête de la châtaigne que Christian Cébé a choisi pour faire le baptême du feu de ce fabuleux manège, qui sera au cœur des animations du jour.

 

La châtaigne géante, vedette de la fête

La châtaigne géante est une animation incontournable et historique de la foire à la châtaigne. Il s’agit d’un gigantesque gâteau exposé toute la journée aux yeux des visiteurs et dont la découpe et le partage sont très attendues par le public. Ce moment vient d’ailleurs en général clôturer les festivités.

Cette châtaigne géante dont les dimensions atteignent presque 3 mètres de diamètre a une histoire. Elle a été créée par les boulangers/ pâtissiers de l’ancien canton de Beynat parmi lesquels on peut citer Alban Capelas de Beynat mais aussi le regretté Eugène Charageat d’Aubazine. C’est d’ailleurs dans le four de la boulangerie de ce dernier qu’a longtemps été cuit le précieux gâteau. Sa taille impressionnante a été retenue et citée en 2003 dans le livre des records «  Guinness Book ».

La disparition d’Eugène Charageat en 2013 et la fermeture quelques années plus tard de la boulangerie d’Aubazine a fait qu’il a fallu réadapter le moule et le diviser en plusieurs morceaux, afin que ceux-ci puissent rentrer facilement dans le four du boulanger de Beynat. Ce gros travail à mettre à l’actif de l’ancien président Pierre Mily, aujourd’hui responsable de la commission technique et les défis n’effraient pas.

Mais quelle est don la recette de cette châtaigne géante et gourmande ?

105 kg de farine de châtaigne 850 œufs (les blancs montés en neige) 50 kg de sucre 50 kg de beurre 4 kg de levure 1kg de sel

 

Renseignements : 05 55 85 97 82

Lieu: Bourg de Beynat

Revenir