Covid19 : Les informations essentielles

.

La situation générale

Au niveau national , de nouvelles mesures permettant de faire face à la reprise de l'épidémie sur l'ensemble du territoire sont mises en place :

Éducation

Fin de l'obligation du port du masque dans les écoles primaires à partir du lundi 4 octobre dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50 pour 100 000 habitants.

  • Le « pass sanitaire » est obligatoire dans tous les départements pour accéder à certains lieux, établissements ou événements, en intérieur ou en extérieur, sans notion de jauge, tels que les cinémas, les musées, les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux (sauf en cas d'urgence) ;
  • Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux sont également concernés ;
  • Depuis le 8 septembre, le « pass sanitaire » n'est plus obligatoire dans les centres commerciaux des départements où le taux d’incidence est inférieur à 200 / 100 000 et en décroissance continue depuis au moins 7 jours.

Vaccination

  • La vaccination est obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles).
  • La vaccination est ouverte à tous les adultes sans condition et aux adolescents de 12 à 17 ans compris.
  • Une injection de rappel  est recommandée pour les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles qui présentent des comorbidités à risque de formes graves de Covid-19 ( avis de la Haute Autorité de santé).
  • Une campagne de rappel de vaccination est en cours pour les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD), les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile et celles qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid-19, ainsi que les personnes immunodéprimées.

Outre-mer

  • L’état d'urgence sanitaire a été décrété sur les territoires de la Guadeloupe, de Polynésie, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de la Martinique et de La Réunion.
  • Face à la dégradation de la situation en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Martinique, en Polynésie et à La Réunion, les préfets, en accord avec le Gouvernement, ont décidé de renforcer les mesures permettant de freiner la progression épidémique.  

 

En Corrèze ,  à partir du 25 septembre 2021 : Abrogation du port du masque

 
Par arrêté préfectoral , à partir du samedi 25 septembre, il a été décidé que le masque ne serait plus obligatoire en Corrèze. Cependant il reste obligatoire à l'intérieur de tous les commerces, lycées, collèges, universités, crèches , établissements d'accueil du jeune enfant et accueils collectifs de mineurs.
 
 

Arrêté préfectoral  ( complet): ici

FIN DU DÉPISTAGE à BEYNAT

Après seize mois d’activité, le centre de dépistage de Beynat mis en place en juin 2020 pour faire face au nombre important de demandes de test Covid, a arrêté définitivement de fonctionner le vendredi 24 septembre.

Plusieurs milliers de tests ont été effectués pendant cette période, sous le chapiteau installé sur le parking du rez-de-chaussée de la Maison de santé.

Le docteur Michel Marcus, ancien conseiller municipal, le biologiste Jacques Pagès, ainsi que de nombreux bénévoles n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire de centre de dépistage un des premiers centres implantés en milieu rural dans notre département.

 

Pour rappel 

la municipalité avait  mis en place au mois de juin 2020  un centre de dépistage Covid-19 validé par l’ARS Nouvelle-Aquitaine, situé sous un chapiteau sur le parking du rez-dechaussée bas de la Maison de Santé. Ce centre fonctionne actuellement tous les jours, le matin sur rendez-vous.

Ces dépistages faisaent appel aux tests virologiques, dits PCR mais aussi  à partir de  2020  aux tests antigéniques. 

À Beynat, les dépistages étaient  effectués par le biologiste Jacques Pagès et par le Docteur Michel Marcus. Tous deux à la retraite, ils se sont cependant montrer  soucieux de s’investir pleinement et bénévolement dans cette crise sanitaire.

La mise en place de ce centre de dépistage qui s’adressait  à une large population fut une action forte en matière de prévention et de lutte contre l’épidémie.

.

LA VACCINATION à BEYNAT

Actuellement, Les personnes vaccinées le sont soit sur rendez-vous pris sur Doctolib ou au 0 800 19 00 19, soit au préalablement contactées par le centre de vaccination lui-même, grâce à des listes de personnes éligibles fournies par les médecins traitant du territoire et/ou les municipalités. A ce titre, pour s’enregistrer, il vous faut contacter la mairie au 05 55 85 50 25 afin de transmettre vos coordonnées.

Celles-ci sont ensuite transmises au centre de vaccination. Cela facilite le traitement des informations et évite les sollicitations individuelles. Les candidats à la vaccination sont ensuite contactés directement par le centre de vaccination pour convenir avec eux d’une prise de rendez-vous.

Le jour de l’injection, après un accueil administratif et un passage devant le médecin pour un interrogatoire sur l’état de santé général  et sur l’absence de contre-indications, la vaccination peut alors se dérouler dans un des box disposés dans la salle. Après une période de surveillance de 20 minutes, les personnes peuvent ensuite rentrer chez elles.

Ce centre de vaccination ouvert les mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 17h30 s’inscrit dans une logique intercommunale et accueille des patients de nombreuses communes du territoire.

Pour finir, Il est important de remercier le bénévole Michel Sangouar qui, au volant du minibus de la communauté de communes Midi Corrézien se charge d’aller chercher et ramener chez elles les personnes à vacciner étant dans l’impossibilité de se déplacer.